Fiche de cours : Typhlite - Colite neutropénique


Note

Fiche de cours mise à jour le 17/04/2018 à 17:07:30

Voir tous les cas RADEOS associés à cette fiche de cours

Définition

La colite neutropénique :

- est également appelée typhlite.

- est un processus inflammatoire lié à une infection par des germes intestinaux devenant pathogènes, CMV, clostridium, mycose.

- est secondaire à des lésions de la muqueuse, conséquences des traitements cytotoxiques et de la baisse des défenses immunitaires.

- fait partie des principales causes d’abdomen aigu chez les patients immunodéprimés.

- survient dans un contexte d’immunodépression : leucémie, VIH, transplantation, chimiothérapie (typiquement 10 à 14 jours après le début d'une chimiothérapie cytotoxique).

Clinique

Douleur en fosse iliaque droite chez un sujet neutropénique.
Possible masse palpable de la FID.
Fièvre.
Diarrhée souvent aqueuse.

Radiographie

Abdomen sans préparation:

- Non spécifique.
- Opacité de la FID.
- Pneumatose pariétale localisée.
- Images en empreinte de pouce sur les parois caecales.

Échographie

Non spécifique.
- Epaississement pariétal caecal.
- Epanchement intra-abdominal.

TDM

Réalisé après injection de produit de contraste au temps portal.

- Epaississement circonférentiel de la paroi caecale, corrélé au pronostic (60% de décès si > 1cm ; 4,2% si Localisation caecale pouvant s’étendre au colon droit ou à la dernière anse iléale.
- Rétrécissement de la lumière caecale.
  -Oedème sous muqueux avec signe de l’accordéon si important.
- Signe de l’accordéon : épaississement irrégulier et polypoïde pariétal.
- Pneumatose pariétale dans 20 % des cas : mauvais pronostic.
- Infiltration de la graisse péricolique.

Complications : abcès, nécrose transmurale intestinale, perforation et péritonite aigue, aéroportie. 

Diagnostics Différentiels

Appendicite aiguë.
Colite pseudomembraneuse à Clostidium difficile mais atteint généralement la totalité du colon.
Colite à CMV mais présence d’ulcérations plus profondes.
Maladie du greffon contre l’hôte mais contexte différent : survient généralement 100 jours post allogreffe.