Fiche de cours : Torsion de l' hydatide testiculaire


Note

Fiche de cours mise à jour le 19/04/2018 à 18:46:50

Voir tous les cas RADEOS associés à cette fiche de cours

Définition

Torsion de l'hydatide testiculaire, appendice supra testiculaire paraépididymaire, de type reliquat embryonnaire, inconstant, souvent bilatéral

Clinique

Douleur testiculaire brutale.
Induration nodulaire douloureuse de quelques millimètres au pôle supérieur du testis, parfois bleutée.
Grosse bourse érythémateuse.
Abolition du réflexe crémastérien possible
Absence de signes infectieux.

Biologie

Pas de syndrome inflammatoire

Échographie

Lésion nodulaire hyper ou hypo-échogène supra testiculaire de quelques millimètres, avasculaire en mode Doppler couleur.
Absence de rehaussement en échographie de contraste.

Signes d'accompagnement : hypertrophie de la tête de l'épididyme et épaississement scrotal. Hyperhémie épididymaire et du scrotum en mode Doppler couleur. Hydrocèle réactionnelle.

CAT

Pas de traitement chirurgical.
Traitement médical par anti-inflammatoire type AINS

Diagnostics Différentiels

1/ Torsion du cordon spermatique
Terrain : 2 pics d'incidence (nouveau-né et période prépubère).
Diagnostic avant tout clinique. L'échographie ne doit pas retarder la prise en charge thérapeutique (délai de 4 à 6 h avant la nécrose testiculaire).
Signes échographiques:
-Le seul signe fiable : la spire du cordon spermatique (lésion en coquille d'escargot, para testiculaire, de plus de 11 mm, un cordon normal mesurant moins de 5 mm)
-Signes doppler : parfois trompeurs. Défaut de vascularisation parenchymateuse, par rapport au coté opposé, parfois difficile à mettre en évidence à la phase précoce, surtout chez l'enfant.
- Signes morphologiques tardifs : échostructure testiculaire hétérogène, corrélée à une nécrose.

2/Orchite & épididymite:
Syndrome infectieux clinico-biologique
Testicule et épididyme augmenté de volume avec hyperhémie en mode doppler
Epididyme augmenté de volume, hyperhémique

3/ Hernie inguino-scrotale étranglée

4/ Tumeur testiculaire de révélation aigüe

5/ Œdème scrotal aigu: Inflammation scrotale idiopathique, s'étendant souvent au périnée, peu ou non douloureuse