Fiche de cours : Calcinose tumorale


Note

Fiche de cours mise à jour le 30/09/2019 à 09:53:39

Voir tous les cas RADEOS associés à cette fiche de cours

Définition

Calcinose tumorale ou pseudo-tumorale :

Physiopathologie : dépôts de cristaux de phosphate de calcium (apatite) dans les tissus mous péri-articulaires, réalisant de volumineuses masses calcifiées
Rôle favorisant des microtraumatismes articulaires et d'une hyperphosphatémie

Étiologies :

- Dialysé chronique (0,5 à 7 %) avec un délai très variable
- Intoxication à la vitamine D
- Sclérodermie
- Dermatopolymyosite
- Sarcoïdose
- Idiopathique (calcinose tumorale de Teuschanlder, maladie à transmission autosomique dominante)

Localisation à la face de frottement/d'extension des grosses articulations :
- En premier lieu l'épaule
- Hanche/coude/genou/main
- Potentiellement toutes les articulations périphériques
- Certaines localisations atypiques (scapula, rachis cervical)

Clinique

Tuméfaction péri-articulaire d'apparition progressive

Limitation de la mobilité articulaire

Compression nerveuse ou vasculaire adjacente

Inflammation locale si dissolution des dépôts calciques pouvant mimer une arthrite septique

Possible fistulation cutanée

Biologie

Sans particularité, possible syndrome inflammatoire en cas de dissolution des dépôts calciques

Radiographie

Lésion para-articulaire pluriloculaire avec juxtaposition de "grappes" de calcifications denses et amorphes, bien limitées

Échographie

Aspect échographique variable en fonction de la densité calcique : masse hyperéchogène atténuante ou présence de cavités avec niveau liquide-liquide

TDM

Comme en radiographie, lésion para-articulaire pluriloculaire avec juxtaposition de "grappes" de calcifications denses et amorphes, bien limitées

On peut retrouver des logettes avec sédimentation (niveau liquide-liquide) traduisant la sédimentation de cristaux calciques dans un surnageant séreux

Possible érosion de la corticale osseuse au contact par réaction granulomateuse

Précise l'extension locale et le rapport avec les structures adjacentes

IRM

Les masses calcifiées sont bien limitées, avec de multiples logettes, en hyposignal T1, signal variable en T2 selon la quantité de calcium et de surnageant séreux (niveau liquide-liquide)

Médecine nucléaire

Détection précoce des calcifications péri-articulaires en raison de la fixation du biphosphonate

Hypermétabolisme si inflammation locale par résoprtion en TEP 18FDG

CAT

Plusieurs possibilités selon symptomatologie :

  • Résection chirurgicale surtout si compression
  • Traitement médical (chélateurs du phosphore)
  • Traitement de l'hyperparathyroïdie ou de l'insuffisance rénale

Diagnostics Différentiels

Métastase osseuse condensante

Tumeur osseuse ou des tissus mous maligne primitive