Fiche de cours : Acidémie méthylmalonique


Note

Voir tous les cas RADEOS associés à cette fiche de cours

Définition

Les acidémies méthylmaloniques sont un groupe de pathologies génétiquement et biochimiquement hétérogènes et rares (1/25 000 à 1/50 000).

Caractéristique commune : accumulation anormale d'acide méthylmalonique (AMM) dans les tissus et les fluides biologiques et transmission sur le mode autosomique récessif.

Parmi les causes les plus fréquentes on peut citer le déficit en méthylmalonyl coA mutase (50-70%), et le déficit isolé en adénosylcobalamine, coenzyme dérivé de la B12 (30%). Il existe de multiples autres causes: cf classification.

 

 

Clinique

La présentation clinique est très variable en fonction des types d'acidémie méthylmalonique : formes néonatales, formes plus tardives, décompensations aiguës...

IRM

- Nécrose des noyaux gris centraux ++

- AVC

- Atrophie cérébrale

Classification

Etiologies non héréditaires d'élévation de l'AMM :

- Carence nutritionnelle++ (mère carencée en vit B12, régime végétalien)

Etiologies héréditaires d'élévation de l'AMM :

- Déficit enzymatique en méthylmalonyl coA mutase : déficit complet mut0 (acidémie méthylmalonique résistante à la B12 ou AMR) ou incomplet mut-

- Déficit en méthylmalonyl coA épimérase (excrétion peu importante d'AMM)

- Anomalie de l'absorption et du transport des cobalamines (B12):déficit congénital en facteur intrinsèque, déficit du transport par les entérocytes : syndrome d'Imerslund-Grasbeck, déficit en transcobalamine

- Anomalies du métabolisme intracellulaire des cobalamines : déficit isolé en adénosylcobalamine (acidémie méthylmalonique sensible à la B12 sans homocystinurie): classe cbIA, cbIB, CbIDv2 ; déficit combiné en adénosyl cobalamine et méthylcobalamine (acidémie méthylmalonique avec homocystinurie AMH) : classe cbIC, cbID, cbIF, cbIJ

- Déficit en succinyl coA ligase (défict en SUCLG1 ou SUCLA2) (excrétion peu importante d'AMM)